Violences conjugales et homicides

violencesfemmes

Extrait de 3919 : violences conjugales infos du 11 juin 2013

« …

Violences conjugales et homicides
Et autres homicides en lien avec des relations dites « amoureuses »

UNE FEMME TUÉE TOUS LES 2 JOURS

Le rapport de la Délégation Aux Victimes(1) montre qu’en 2012, 148 femmes et 26 hommes sont décédés, victimes de violences conjugales, de leurs compagnons, compagnes, ou ex-compagnons ou compagnes.
A ces 174 personnes s’ajoutent 23 homicides commis dans le cadre de relations régulières ou passagères ou non « officielles » et 14 homicides par des anciens ou nouveaux compagnons suite à des « rivalités sentimentales ».
Ce sont donc 211 personnes dont au moins 166 femmes qui ont été tuées en 2012, soit une femme tous les 2 jours.
9 enfants ont également été victimes, en 2012, de violences mortelles exercées par leur père lors du meurtre de leur mère et 10 autres personnes (9 membres de la famille proche, un auteur tué par le père d’une femme victime) s’ajoutent à ces chiffres noirs.
Les violences conjugales, qui touchent principalement les femmes, sont responsables d’une part importante des homicides commis en France et méritent des mesures à la hauteur des conséquences dramatiques qu’elles induisent.
Pour protéger les femmes victimes et leurs enfants, une analyse très fine, réalisée par du personnel formé et expérimenté est nécessaire, ce dont disposent les associations spécialisées du réseau Solidarité Femmes qui écoutent, accompagnent et hébergent des femmes victimes de violences depuis plus de 30 ans. Accompagner une femme victime de violences, compte tenu du danger, y compris après la séparation, ne s’improvise pas. En 2012, 192 femmes ont fait l’objet d’une demande de Mise En Sécurité au sein du réseau Solidarité Femmes. Elles étaient accompagnées de 318 enfants. Or des associations comme Femmes de Papiers à Saint-Gaudens et SOS Femmes à Nice risquent de fermer faute de moyens suffisants.

 

L’amélioration du repérage par l’ensemble des professionnel-le-s (de santé par exemple), le traitement des plaintes et des suites judiciaires par des référents expérimentés, au sein des services de police et des parquets et enfin un partenariat autour de chaque situation de violences sont essentiels pour prévenir ces homicides.
Un nouveau projet de loi est en cours, l’expérimentation du téléphone d’urgence devrait s’étendre sur tout le territoire. Mais la crise économique fragilise les femmes victimes de violences en situation de précarité, les tensions financières sont vécues au quotidien par les associations qui les reçoivent. Des moyens supplémentaires doivent être engagés, à la fois très en amont pour l’écoute apportée par le 3919 mais aussi pour les structures associatives qui ont capitalisé l’expertise nécessaire et pour les services dédiés et les actions de prévention. Sans ces efforts supplémentaires, tout ce qui a été entrepris depuis des années sur le plan législatif et institutionnel pour faire reculer les violences conjugales, risque d’être mis à mal.
(1) Ministère de l’Intérieur.
CONTACT PRESSE : Solidarité Femmes : 01 40 33 80 90 / Françoise BRIÉ : 06 64 43 10 13

 

La Fédération Nationale Solidarité Femmes est un réseau regroupant depuis vingt ans, les associations féministes engagées dans la
lutte contre toutes les violences faites aux femmes, notamment celles qui s’exercent au sein du couple et de la famille. Solidarité Femmes a développé une expertise en matière d’écoute nationale destinée aux femmes victimes. En effet en 1992 est créée la première plateforme d’écoute téléphonique pour les victimes de violence conjugales. En 2007, cette plate-forme devient le 3919 – violences conjugales info.

… »

 

 

« …

Repérer les violences conjugales à l’hôpital

L’étude canadienne PRAISE, publiée cette semaine dans The Lancet, s’est penchée sur l’histoire personnelle de près de 3 000 femmes s’étant présentées dans une douzaine de cliniques de chirurgie orthopédique aux Etats-Unis, au Canada, au Danemark, aux Pays-Bas et en Inde. Après analyse des résultats d’un questionnaire anonyme, il apparaît qu’une patiente sur six avait subi des violences conjugales. Pour une femme sur cinquante, le motif de la consultation était directement lié à une agression de la part de leur conjoint.

Les auteurs de l’étude estiment donc que les services de chirurgie orthopédique sont des lieux particulièrement propices au repérage des victimes et à la mise en place de programmes visant à les protéger et les soutenir. Or, seulement 14 % des femmes venues consulter pour des blessures résultant de violences conjugales ont été interrogées par un professionnel de santé sur la survenue d’une éventuelle agression à leur domicile.

En France, le dépistage des violences conjugales ne fait pas partie de l’enseignement initial des médecins et la question reste largement taboue. Fatima Le Griguer, psychologue à l’hôpital Robert Ballanger à Aulnay-sous-Bois, a pu le constater : « Il y a cinq ans nous avons créé un groupe de travail au sein des urgences sur cette problématique et au départ, il a fallu lever beaucoup de réticences. » Un protocole d’accueil a été mis au point, des séances de formation sont organisées régulièrement pour tous les services et la création d’un lit en maternité-gynécologie permet de garder sur place les femmes en danger qui n’ont pas d’autre possibilité d’hébergement.

Si le repérage des violences conjugales est plus évident aux urgences et dans les services de traumatologie, la psychologue encourage également les services de médecine interne à s’investir dans cette mission : « C’est un travail de réseau au sein d’un établissement, et aussi avec l’extérieur, les associations de victimes, les services sociaux et judiciaires compétents… », explique-t-elle. En France, 148 femmes et 26 hommes sont décédés sous les coups de leurs compagnons ou ex-compagnons, un chiffre en nette hausse par rapport à 2011.

… »

 

 

logopdf

3919 : violences conjugales infos du 11 juin 2013 en format pdf

 

 

logopdf

Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple – Année 2012 en format pdf

 

 

 

 

Articles récents

  • COVID-19 & GROSSESSE

    Vidéo-diaporama réalisé par Philippe Deruelle, Vincent Thuet, Fanny De Marcillac, Marie Zilliox et Samira Fafi-Kremer des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Cette vidéo détaille les dernières données scientifiques (fin mars 2020) de l’impact du COVID-19 sur la grossesse et l’accouchement . YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=4Qp97kE-zN8&feature=youtu.be&app=desktop Autres vidéos chaîne YouTube P. Duruelle et coll. Partie 1 : Lien […]

  • Allaitement maternel : des questions, besoin d’aide ?

    Mise à jour du 05/11/2020 de la plaquette « J’allaite, j’ai trouvé du soutien » : Coordonnées téléphoniques des consultantes en lactation et des associations de soutien en Franche-Comté. Plaquette4 Recto

  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :Confinement et rendez-vous médicaux et paramédicaux : ne pas déprogrammer soi- même ses soins Pour faire face à l’aggravation de l’épidémie, le Directeur général de l’ARS a demandé aux établissements de santé publics et privés de toute la région de procéder à la déprogrammation des activités non urgentes, pour permettre de prendre […]

  • Interruption Volontaire de Grossesse (IVG 2020)

    « … Mesdames, Messieurs, Comme annoncé dans le MINSANTE n°58, des travaux visant à assurer la continuité de l’accès à l’IVG, dans cette période d’épidémie COVID-19, dans des conditions ne conduisant pas à dépasser les délais légaux d’IVG, tout en limitant le risque d’exposition au Covid-19 des patientes et des professionnels, ont été menés. Ils ont […]

  • Calendrier des vaccinations 2020

    Le calendrier des vaccinations 2020 a été mis en ligne sur le site du ministère de la santé. Il est accessible sur le site du Ministère sous le lien suivant :https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/calendrier-vaccinal l est primordial que l’activité de vaccination du nourrisson soit maintenu dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 et des mesures de confinement conformément à […]

  • Message Alerte Rapide Sanitaire (MARS)

    ORGANISATION DES SOINS HORS COVID-19  « … Mesdames, Messieurs, Le système de santé est fortement mobilisé depuis le début de l’épidémie pour répondre aux besoins de prise en charge des patients atteints de Covid-19. Cela ne doit pas faire oublier le fait que certains soins et examens doivent impérativement être maintenus, tant en ville qu’à l’hôpital, […]