Certaines femmes pensent à leur pilule quoi qu’il arrive… (Flux RSS Inpes 26.09.2012)

« Certaines femmes pensent à leur pilule quoi qu’il arrive. Si vous avez tendance à oublier, il y a d’autres contraceptifs plus adaptés »

« À partir du 26 septembre 2012, 6e journée mondiale de la contraception, et jusqu’au 26 novembre, le ministère chargé de la santé et l’Inpes renouvellent leur campagne nationale de 2011 sur la contraception. Cette campagne, menée auprès du grand public et des professionnels a pour but d’amener les femmes prenant la pilule à s’interroger sur l’adéquation entre ce mode de contraception et leur situation personnelle. Un volet contraception d’urgence a été réalisé en juin 2012.
Le contrôle des naissances est un droit fondamental des femmes consacré par la loi n°75-17 du 17 janvier 1975 relative à l’interruption volontaire de grossesse. La Journée mondiale de la contraception existe depuis 2007, chaque 26 septembre, dans le souci d’informer et de sensibiliser les jeunes sur l’importance de la contraception. En 2012, elle prend pour slogan « Ton avenir. Ton choix. Ta contraception », notamment pour rappeler aux jeunes que leur avenir peut être bouleversé par une grossesse non désirée et donc que leur contraception doit être murement réfléchie et maitrisée en fonction de leur vie affective et sexuelle.
La campagne de l’Inpes se fait en collaboration avec des experts de la thématique (gynécologues, médecins généralistes, sages-femmes) et des représentants des associations et des institutions. Elle se fonde sur le constat d’un paradoxe propre à la France. Notre pays est l’un de ceux qui utilise le plus la contraception en Europe (91 % de femmes en âge de procréer utilisent une méthode contraceptive), pourtant, en 2010, près d’1 grossesse sur 2 n’a pas été planifiée chez les 15-24 ans. Parmi les grossesses non prévues, 2 sur 3 concernent des femmes sous contraception. Ces dernières utilisent de façon privilégiée la pilule (plus de la moitié des femmes) et parmi elles, seules 34 % déclarent ne jamais l’oublier. Ces chiffres révèlent l’importance des échecs contraceptifs et le problème du manque d’adéquation entre le contraceptif et la situation personnelle de leurs utilisatrices. Le dispositif de communication vers le grand public (un spot TV, un dispositif internet et une annonce presse -annonce 1 (pdf, 218 Ko) – annonce 2 (pdf 220 Ko)) a ainsi été bâti et réalisé pour rappeler les femmes sous contraceptif oral qu’en cas de difficulté d’observance, d’autres modes de contraception peuvent être envisagés.
Le spot télé de trente secondes est diffusé du 26 septembre au 16 octobre 2012 sur les chaînes hertziennes : TF1, M6, France 2, France 3 et sur les chaines numériques : W9 , NRJ 12, NRJ Hits, Direct Star, Comedie, AB1, June, TF6, Téva et outre-mer sur Antenne réunion, Réunion 1ère, ATV Martinique, Martinique 1ère, Guadeloupe 1ère, Guyane 1ère, Trace TV.
Le spot cinéma de 40s est diffusé du 26 septembre au 23 octobre 2012. La brochure « Choisir sa contraception » est distribuée en entrée de salle dans des complexes cinématographiques métropolitains.
Le dispositif pub web composé de bannières et d’un spot de 21 s est actif du 26 septembre au 20 octobre 2012 sur des sites comme MSN, Deezer.com, Allociné, TF1, M6 replay, Dailymotion, Youtube, etc.
Chaque support (spot et annonce presse) renvoi sur www.choisirsacontraception.fr qui, en plus de délivrer une information complète sur la contraception indique la conduite à tenir en cas d’oubli pour chaque type de pilule contraceptive (pilules oestro-progestatives 21 comprimés, pilules oestro-progestatives 28 comprimés dont 4 placebos, pilules oestro-progestatives 28 comprimés dont 7 placebos, pilule progestative avec délai de 3 h, pilule progestative avec délai de 12h, et Qlaira ®).

 

… »

 

Pour en savoir plus, lien vers la page dédiée du site de l’Inpes : http://www.inpes.sante.fr/30000/actus2012/032-contraceptif.asp

 

Articles récents

  • COVID-19 & GROSSESSE

    Vidéo-diaporama réalisé par Philippe Deruelle, Vincent Thuet, Fanny De Marcillac, Marie Zilliox et Samira Fafi-Kremer des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Cette vidéo détaille les dernières données scientifiques (fin mars 2020) de l’impact du COVID-19 sur la grossesse et l’accouchement . YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=4Qp97kE-zN8&feature=youtu.be&app=desktop Autres vidéos chaîne YouTube P. Duruelle et coll. Partie 1 : Lien […]

  • Allaitement maternel : des questions, besoin d’aide ?

    Mise à jour du 05/11/2020 de la plaquette « J’allaite, j’ai trouvé du soutien » : Coordonnées téléphoniques des consultantes en lactation et des associations de soutien en Franche-Comté. Plaquette4 Recto

  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    COVID-19 EN BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE :Confinement et rendez-vous médicaux et paramédicaux : ne pas déprogrammer soi- même ses soins Pour faire face à l’aggravation de l’épidémie, le Directeur général de l’ARS a demandé aux établissements de santé publics et privés de toute la région de procéder à la déprogrammation des activités non urgentes, pour permettre de prendre […]

  • Interruption Volontaire de Grossesse (IVG 2020)

    « … Mesdames, Messieurs, Comme annoncé dans le MINSANTE n°58, des travaux visant à assurer la continuité de l’accès à l’IVG, dans cette période d’épidémie COVID-19, dans des conditions ne conduisant pas à dépasser les délais légaux d’IVG, tout en limitant le risque d’exposition au Covid-19 des patientes et des professionnels, ont été menés. Ils ont […]

  • Calendrier des vaccinations 2020

    Le calendrier des vaccinations 2020 a été mis en ligne sur le site du ministère de la santé. Il est accessible sur le site du Ministère sous le lien suivant :https://solidarites-sante.gouv.fr/prevention-en-sante/preserver-sa-sante/vaccination/calendrier-vaccinal l est primordial que l’activité de vaccination du nourrisson soit maintenu dans le contexte de l’épidémie de COVID-19 et des mesures de confinement conformément à […]

  • Message Alerte Rapide Sanitaire (MARS)

    ORGANISATION DES SOINS HORS COVID-19  « … Mesdames, Messieurs, Le système de santé est fortement mobilisé depuis le début de l’épidémie pour répondre aux besoins de prise en charge des patients atteints de Covid-19. Cela ne doit pas faire oublier le fait que certains soins et examens doivent impérativement être maintenus, tant en ville qu’à l’hôpital, […]