Recommandations pour le portage en peau à peau (SFN)

Extrait …

1-Introduction
La pratique du portage peau à peau en néonatologie a vu naissance en 1978 en Colombie avec pour objectif initial de limiter les infections nosocomiales liées au partage d’incubateur et les abandons d’enfants [1]. Elle s’est peu à peu implantée dans les pays industrialisés parallèlement à l’intérêt croissant porté aux soins de développement. Elle est définie par le portage d’un enfant vêtu simplement d’une couche et d’un bonnet entre les seins de sa mère ou contre le torse du père, strictement peau contre peau. Elle est recommandée pendant des périodes de temps d’au moins 60 minutes [2]. Elle est l’une des composantes de la Méthode Mère Kangourou (MMK) qui inclut aussi dans sa définition un allaitement maternel exclusif, une sortie précoce avec un suivi ambulatoire et la possibilité pour les mères de porter leur enfant en PàP 7j/7, 24h/24 (WHO, 2003) [3]. Le portage PàP est actuellement considéré comme un soin qui implique les parents de façon très intime imposant donc qu’ils reçoivent des informations cohérentes leur permettant de s’engager de façon réellement éclairée. Des accidents ont été associés à cette pratique qui nécessite donc une formation des équipes et une formalisation rigoureuse, notamment en salle de naissance [4]. Le terme « d’unité kangourou », souvent utilisé, correspond à différentes organisations administratives. Il faut les distinguer de la technique de soin que représente le portage en PàP ou portage kangourou. Ce texte ne s’applique qu’au portage PàP tel que défini supra et n’envisage pas explicitement les effets d’autres types de portage, ex : dans les bras, en écharpe, dont les effets peuvent être différents.
Les objectifs généraux du travail du groupe ont été i) de présenter le rationnel scientifique soutenant la pratique du PàP, ii) d’émettre des recommandations pratiques pour sa réalisation, iii) d’identifier les perspectives de recherche. Plusieurs questions spécifiques ont été abordées pour envisager la pratique du PàP dans deux circonstances différentes : en médecine néonatale (réanimation, soins intensifs, soins courants) et en salle de naissance. Les questions posées ont été les suivantes :
En néonatologie
1- Quels sont les bénéfices du PàP pour le nouveau-né prématuré ?
2- Y a-t-il des limites de terme ou de stabilité de l’enfant à la pratique du PàP ?
3- Le PàP augmente t’il le risque de développer une infection néonatale tardive ?
4- Quelles sont les stratégies recommandées pour aider les équipes à soutenir le PàP ?
5- Quelles sont les stratégies recommandées pour proposer le PàP: à un enfant ? à ses parents ?
En salle de naissance
1- Quels sont les bénéfices du PàP ?
2- Le PàP présente-t-il des risques ?
3- Quelles sont les stratégies recommandées pour aider les équipes à soutenir le PàP ?
4- Quelles sont les stratégies recommandées pour proposer le PàP en toute sécurité : pour l’enfant ? pour ses parents ?

Articles récents

  • DIU Prise en charge des Violences Faites aux Femmes, vers la bientraitance – Univ Grenoble

    « … A l’heure du « gynéco Bashing » et de la mise en avant des violences obstétricales, nous pensons que ce DIU peut donner des clés à nombres de spécialistes de la périnatalité. Le lien internet est le suivant: http://formations.univ-grenoble-alpes.fr/fr/catalogue/du-diplome-d-universite-DU/sciences-technologies-sante-STS/diplome-inter-universitaire-prise-en-charge-des-violences-faites-aux-femmes-vers-la-bientraitance-program-diplome-inter-universitaire-prise-en-charge-des-maltraitances-rencontrees-en-gynecologie-obstetrique.html. En pièce jointe vous trouverez toutes les explications. Ce DIU, créé initialement avec la faculté de Montpellier, […]

  • Recommandations pour le portage en peau à peau (SFN)

    Extrait … 1-Introduction La pratique du portage peau à peau en néonatologie a vu naissance en 1978 en Colombie avec pour objectif initial de limiter les infections nosocomiales liées au partage d’incubateur et les abandons d’enfants [1]. Elle s’est peu à peu implantée dans les pays industrialisés parallèlement à l’intérêt croissant porté aux soins de […]

  • Journée Scientifique sur la Mortalité Maternelle

    Inscription gratuite mais obligatoire Attention : nombre de places disponibles limité Inscription avant le 30/08/2019 en envoyant un mail à: encmm@inserm.fr Contact : Enquête Nationale Confidentielle sur les Morts Maternelles UMR 1153 Equipe de recherche en Epidémiologie Obstétricale, Périnatale et Pédiatrique (EPOPé) Tél: 01 42 34 55 76 53 avenue de l’Observatoire PARIS 75014encmm@inserm.fr

  • Construction parentale et développement précoce

    Pratiques innovantes de la conception à 2 ans 25, 26 et 27 septembre 2019 12 et 13 décembre 2019 Montpellier

  • DIU « Initiation aux Soins de Développement chez le Nouveau-né et l’Enfant » et DIU « Psychopérinatalité »

CHRU Besançon

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.



Chercher uniquement dans des sites web de santé HONcode de confiance :

Suivez le RPFC avec Twitter

Suivez le RPFC sur son compte Twitter @rpfcfr